Librairie Pierre Saunier

Sue (Eugène).
La Salamandre. Roman maritime.

Paris, Eugène Renduel, 1832 ; 2 tomes in-8 reliés en un volume, demi-basane fauve, dos lisse orné, pièces de titre et de tomaison noires, tranches marbrées  (reliure d'époque). xxvii & 318 pp., 352 pp., (1) f. d'errata.

1 700 euros.

Édition originale, ornée de 2 frontispices gravés sur bois d'après Tony Johannot.

Seconde édition ou deuxième tranche de l'édition originale.

Envoi a. s. : à Madame la C. O Donn..., hommage de l'auteur, Eugène Sue.

Il s'agit de la Comtesse O'Donnell (les trois dernières lettres ont disparu sous le couteau du relieur). 

La comtesse Elisa O’Donnell était la fille de l’écrivain Sophie Gay, amie proche d’Eugène Sue, et la sœur de Delphine Gay devenue Mme Émile de Girardin. Elle publia des romans qu’elle signa La Comtesse O. D.

La Salamandre est l’une des flamboyantes réussites littéraires de 1832. Œuvre frénétique, antimorale, elle est aussi l’éclair le plus sombre de La comédie maritime du jeune Dandy cynique qu’était alors Eugène Sue – n’est-ce pas La Salamandre qui embarque Szaffie, le tueur d’âme, qui préfigure le meurtrier spiritualiste de Latréaumont ? Un autre titre pour un autre front ténébreux.