Librairie Pierre Saunier

Jadis & NagučreJadis & Nagučre Jadis & NagučreJadis & Nagučre Jadis & NagučreJadis & Nagučre Jadis & NagučreJadis & Nagučre Jadis & NagučreJadis & Nagučre

Verlaine (Paul).
Jadis & Nagučre. Poésies.

Paris, Léon Vanier, 1884 ; in-12, demi-maroquin bleu à coins, dos à nerfs, tête or, non rogné, couverture (Alix). 159 pp.

2 000 euros.

Édition originale tirée à 500 exemplaires, sans grand papier.

Précieux exemplaire dédicacé par Léon Vanier à Léo Trézenik, l'imprimeur du recueil.

Sous le pseudonyme de Léon Épinette, ce dernier a imprimé quelques-uns des principaux livres de Vanier à ses débuts (Laforgue, Floupette…) – une fois n'est pas coutume, Trézenik a signé de son vrai nom l'impression de Jadis & Naguère.

Écrivain et journaliste, Léon Trézenik est aussi le fondateur-directeur d'un des plus fameux journaux littéraires de l'époque, Lutèce, dans lequel il publia plusieurs poèmes de Jadis & Naguère mais surtout l’intégralité des Poètes Maudits dont il assura évidemment l’impression en volume (volume tiré à 253 exemplaires, signé : Imprimerie de Lutèce).

Rappelons que c’est Trézenik qui fit découvrir à Verlaine (qui ne connaissait Corbière ni d’Ève ni d’Adam) Les Amours jaunes, obtenant qu’il lui consacre une notice dans ses Poètes Maudits en échange d’une publication dans Lutèce... Verlaine allait être comblé au-delà de ses espérances – le rôle de Léo Trézenik fut tout aussi essentiel dans son retour sur le marché littéraire.

Bel exemplaire, d'une estimable provenance.