Librairie Pierre Saunier

Notre-Dame de ParisNotre-Dame de Paris Notre-Dame de ParisNotre-Dame de Paris Notre-Dame de ParisNotre-Dame de Paris Notre-Dame de ParisNotre-Dame de Paris

Hugo (Victor).
Notre-Dame de Paris.

Paris, Eugène Renduel, 1836 ; in-8, plein chagrin rouge, dos lisse orné, plats décorés à froid, tranches dorées (Boutigny). 631 pp. - 11 figures h.t.

3 500 euros.

Première édition illustrée, dite édition keepsake, comportant un frontispice, 11 figures sur Chine appliqué et ses habituelles rousseurs. 

L’exemplaire est enrichi d’un dessin original à l’encre signé V.H. (Victor Hugo) – inédit.

Peut-être s'agit-il d'un portrait de Lacenaire... troublantes ressemblances avec ce dernier, et puis, l'homme est à la barre comme durant un procès (reste qu'on ne trouve rien à ce sujet dans Choses vues) - à moins qu'il ne s'agisse d'un membre de la Chambre des Pairs... Ce dont on est à peu près sûr, c'est que le crobard est de Victor Hugo.

Reste la provenance de l'exemplaire : la famille d'Élisée Reclus comme l'atteste, en fin du volume, un papillon signé à l’encre « Magdeleine E. Reclus » et « Jean Labbé » au crayon.

Écrivain et poète, Jean Labbé fut par sa mère, Marie Reclus, petit-fils du professeur Paul Reclus, frère d’Élie Reclus et d’Élisée Reclus, le grand géographe, théoricien de l’anarchisme.

Joliment relié à l'époque par Boutigny.