Librairie Pierre Saunier

Le Diable au corpsLe Diable au corps Le Diable au corpsLe Diable au corps Le Diable au corpsLe Diable au corps

Radiguet (Maurice).
Le Diable au corps. Roman.

Paris, Bernard Grasset, 1923 ; in-12, bradel papier fantaisie, non rogné, couverture et dos (AlidorGoy). 238 pp.

1 700 euros.

Édition originale. Exemplaire du service de presse.

Envoi a. s. : à mon cher Kiki, son vieil ami, Raymond Radiguet. Mars 1923.

Il s'agit bien sûr du peintre Moïse Kisling qui présenta Radiguet à Cocteau...

C'est également, en mars 1923, chez Kisling, que Radiguet rencontra Bronia Perlmutter, une jeune émigrée russo-polonaise de seize ans qui posait pour le peintre et dont le jeune écrivain tomba éperduement amoureux - une histoire que Cocteau devait aussitôt désaprouver...

Le feuillet de faux-titre comportant l'envoi est un peu effrangé.