Librairie Pierre Saunier

Les ParfumsLes Parfums Les ParfumsLes Parfums Les ParfumsLes Parfums Les ParfumsLes Parfums

Caze (Robert).
Les Parfums. De par la volonté de l'Auteur - Ce livre ne se vend chez aucun éditeur.

Paris, Des presses de Lutèce, Léon Épinette imprimeur, 1885 ; plaquette in-12, brochée. 28 pp. & 3 ff. n. ch. (table, avis au relieur, A. I.).

1 200 euros.

Édition originale. Cette plaquette a été tirée à 45 exemplaires numérotés et signés par l'auteur lesquels furent confiés à des amis des lettres ou des livres. Le tirage est sur papier vergé de Hollande.

Envoi a. s. : à Jules Vidal l'exemplaire numéro huit des petits poèmes de son ami Robert Caze.

L'opopanax à Mademoiselle de Maupin, la verveine à Manette Salomon, la civette et le benjoin au Chevalier Destouches, le corylopsis à Madame Charles Bovary, la tubéreuse à Sapho, le bouquet chinois à Mesdames de Vandenesse et de Portenduère, le néroli à Oblomoff, gentilhomme russe ou la ballade selon le hythme de Villon et pour offrir de l'encens à Madame La Vierge... sans oublier l'orchestre dédié à Floressas des Esseintes... L'eau des roses de la Mosquée, près du nard et du myrte odore, cèdre et styrax : toute une flore artificielle et fabriquée...

Jules Vidal fut très lié avec Robert Caze qui préfaça son premier livre, Un Cœur fêlé, en 1885. Vidal fréquenta assidûment le salon de Robert Caze (rue Condorcet) lorsqu'il se destinait ancore à la peinture. On le trouve également au grenier des Goncourt - avec Arthur Byl, le chansonnier d'Yvette Guilbert, ils font une adaptation de Sœur Philomène. Vidal disparut en 1895.