Librairie Pierre Saunier

La Divine ComtesseLa Divine Comtesse La Divine ComtesseLa Divine Comtesse La Divine ComtesseLa Divine Comtesse La Divine ComtesseLa Divine Comtesse

Montesquiou (Robert de).
La Divine Comtesse. Étude d'après Madame de Castiglione. Préface par Gabriele d'Annunzio.

Paris, Goupil & Cie, 1913 ; fort in-8, plein veau marron marouflé à décor incisé à froid et coloré, nénuphar, fleur de pissenlit, geranium vivace, libellules et guèpes, dentelles intérieures,gardes de soie rose ancien, tête or, non rogné, couverture et dos (Le Douharin). VII & 243 pp. - non comprises 27 planches h.-t., en noir et en couleurs.

3 200 euros.

Édition originale de cette somptueuse publication tirée uniquement à 200 exemplaires, tous numérotés sur papier de Hollande à la forme de Van Gelder Zonnen.

Nombreux portraits photographiques et reproductions en couleurs.

L'admirable reliure exécutée par Le Douharin sur un décor signé du peintre Rossenfeld, a spécialement été commandée par Robert de Montesquiou pour cet exemplaire qu'il offrit à Madame Jane Henriet. Un des feuillets de garde de la reliure comporte, en guise de dédicace a. s., ces trois quatrains :

Quelqu'un m'a parlé / D'un éventail en dentelle, / Peut-être perlé, / Sous lequel elle a pleuré. / Il était fleuri, / Il a palpité sur elle; / Ce fut un abri / Sous lequel elle a souri. / Sourires et pleurs / Double loi de toutes choses... / Quand on est sur les roses, / C'est triste de se faner. / Robert de Montesquiou.

Superbe exemplaire, parfaitement conservé.