Librairie Pierre Saunier

Reliquiæ. Publié par G. S. TrébutienReliquiæ. Publié par G. S. Trébutien Reliquiæ. Publié par G. S. TrébutienReliquiæ. Publié par G. S. Trébutien Reliquiæ. Publié par G. S. TrébutienReliquiæ. Publié par G. S. Trébutien Reliquiæ. Publié par G. S. TrébutienReliquiæ. Publié par G. S. Trébutien

Guérin (Maurice de).
Reliquiæ. Publié par G. S. Trébutien. Avec une étude biographique et littéraire par M. Sainte-Beuve.

Paris, Didier & Cie, 1861 ; 2 volumes in-12 reliés en un, demi-chagrin rouge à coins, double filets dorés, dos à nerfs orné, filets, caissons et roulettes dorés - en queue le chiffre N de Nadar - tête or, non rogné (reliure d'époque). LXXI p., 196 p. & LV p., 223 p.

500 euros.

Édition originale imprimée sur vergé de Hollande. Elle parut vingt deux ans après la mort de Maurice de Guérin âgé de 29 ans.

Outre le célèbre Centaure, le seul poème de Maurice de Guérin publié de son vivant, les deux volumes contiennent son journal intime, des poèmes en vers et en prose,  des fragments divers ainsi que ses lettres envoyées à sa famille et à ses amis.

Le deuxième grand poème en prose de Guérin, La Bacchante, que Sainte-Beuve donne pour perdu dans sa préface, sera ajouté dans le retirage de cette édition, en 1862 - le poème fut retrouvé dans les papiers de Frédéric Chopin qui en avait conservé une copie manuscrite.

Exemplaire de Nadar, relié à son chiffre - le dernier feuillet du volume comporte un dessin à la plume que l'on peut parfaitement lui attribuer.

Des petites rousseurs, néanmoins exemplaire charmant.