Librairie Pierre Saunier

Mont de PiétéMont de Piété Mont de PiétéMont de Piété Mont de PiétéMont de Piété Mont de PiétéMont de Piété Mont de PiétéMont de Piété

Breton (André).
Mont de Piété. Avec deux dessins inédits d’André Derain.

Paris, Au Sans Pareil, 1919 ; in-12, broché, dans une boîte étui de toile à café, ajourée d'une fenêtre en plexi. 20 ff.

6 500 euros.

Édition originale du premier livre d’André Breton.

Un des 115 exemplaires sur Hollande, seul tirage après 10 Japon.

Un des infimes exemplaires brochés avec la rarissime et superbe première couverture rempliée illustrée.

Dans l’un des dix exemplaires sur Japon Impérial que l’auteur dédicaça à René Gaffet – exemplaire sous la deuxième couverture typographique comportant, à part, une épreuve de cette première couverture illustrée (vente de la bibliothèque René Gaffet, n°26, avril 1956) – André Breton ajoutait en note : Manque la couverture, celle-ci ayant été primitivement conçue sur le modèle des sacs à papier de Félix Potin, les titres des poèmes devant remplacer les inscriptions géographiques d’usage. Un défaut d’exécution du dessin, que l’éditeur s’était réservé d’entreprendre, conduisit à l’abandon de ce projet. Le présent exemplaire s’accompagne de l’épreuve de ce dessin.

En plus de l’exemplaire René Gaffet, l’exemplaire personnel d’André Breton, également sur Japon, possédait aussi une épreuve de cette couverture illustrée.

La collection Matarasso (Paris, 1993) comportait un troisième exemplaire sur Japon avec une troisième épreuve, celle de Paul Destribat possédait aussi une épreuve de cette première couverture illustrée, intacte, conservée à part d’un exemplaire lui encore sur Japon...

Quant à notre exemplaire, l’un des 115 exemplaires sur Hollande, non numéroté, il a été broché, mais non cousu, avec cette première couverture. Il ne s’agit pas ici d’une épreuve ou d’une truffe pour exemplaire de luxe… Il a été mis en circulation ainsi – c’est toute la différence. Pourrait-il s’agir d’un exemplaire d’essai, spécialement broché par l’imprimeur pour l’auteur afin qu’il puisse juger sur pièce, avant que ce dernier décide d’opter pour sa couverture typographique définitive ?

A part les exemplaires sur Japon, nous n’avons trouvé nulle part d’ordinaire ainsi pourvu.

Un bel oiseau rare…