Librairie Pierre Saunier

Synthèses littéraires et extra-littérairesSynthèses littéraires et extra-littéraires Synthèses littéraires et extra-littérairesSynthèses littéraires et extra-littéraires Synthèses littéraires et extra-littérairesSynthèses littéraires et extra-littéraires Synthèses littéraires et extra-littérairesSynthèses littéraires et extra-littéraires Synthèses littéraires et extra-littérairesSynthèses littéraires et extra-littéraires

Bofa (Gus).
Synthèses littéraires et extra-littéraires. Présentées par Roland Dorgelès.

Paris, Éditions Mornay, 1923 ; in-12, maroquin framboise, décor géométrique mosaïqué et doré à la feuille d’or, titre en lettres dorées sur les plats, dos long avec décor doré, doublure de maroquin vert et rouge avec encadrements dorés, garde de soie moirée verte, couverture originale et dos conservés, tête dorée, témoins conservés. Étui (LouiseMarot-Rodde).

6 000 euros.

Édition originale. 40 compositions de Gus Bofa coloriées au pochoir.

Un des 90 exemplaires sur Hollande, deuxième papier de luxe après 29 Japon et avant 1161 vergé blanc. 

Les quarante pochoirs de Gus Bofa forment autant de savoureux portraits-charge des écrivains célèbres dans les années 1920, vivants ou morts, comme Émile Zola, Guy de Maupassant, Paul Verlaine, Stéphane Mallarmé, Feodor Dostoïevski, Joris-Karl Huysmans, Marcel Proust, Alfred Jarry ou Friedrich Nietzsche.

Irradiante reliure art-déco de Louise Marot-Rodde.

Active de 1920 à 1936, Louise Marot-Rodde est avec Rose Adler l’une des plus grandes dames de la reliure des années vingt, très appréciée des bibliophiles de son époque, notamment de Louis Barthou (Fabienne Le Bars).

Elle créa aussi de nombreuses reliures pour Jacques André éminent collectionneur de l’Art déco, comme cet exemplaire qui porte son ex-libris.

L’héritage paternel d’une fortune pétrolière permit à Jacques André (1882-1970) de réaliser une collection de livres Art déco tous plus somptueusement reliés les uns que les autres. À chaque page du catalogue de vente de sa bibliothèque (27-28 novembre 1951) se trouvent des reliures de Marot-Rodde, Germaine Schroeder, Jeanne Langrand, René Kieffer, Rose Adler, François-Louis Schmied et d’autres. Ce livre ne figure pas dans la vente de 1951.