Librairie Pierre Saunier

StèlesStèles StèlesStèles StèlesStèles StèlesStèles StèlesStèles StèlesStèles

Segalen (Victor).
Stèles.

Pei-King, (Des presses de Pei-T’ang), 1912 ; in-8 étroit, imprimé d’un seul côté sur une feuille pliée formant 102 pages (14 x 29cm) ; chemise de papier de soie chinoise fantaisie à trois volets doublée de papier «maître relieur », titre imprimé à la chinoise sur une étiquette collée - étui.

3 000 euros.

Édition originale.

Un des exemplaires imprimés sur vélin parcheminé ou papier européen numéroté 212 – le tirage serait de 200, ce chiffre est toujours hypothétique – faisant suite aux 81 premiers exemplaires hors commerce.

Contrairement à ces derniers contenus chacun entre deux planchettes de camphrier ou deux cartons recouverts de tissu, les exemplaires sur papier vélin sont présentés sous une couverture à volets. Le papier de celle-ci n’est pas le même pour tous les exemplaires – les motifs et les couleurs varient facilement – en revanche, il est toujours doublé d’un papier «maître-relieur » pratiquement identique à chaque fois.

La couverture est pliée en trois volets et comporte sur le premier volet une étiquette papier pelure blanc portant le titre Stèles imprimé à la chinoise.

En novembre 1914, Segalen s’occupera de faire rapatrier de Chine 157 exemplaires de ce tirage pour les remiser à la librairie de Georges Crès. Ce dernier devait juste les y conserver, Segalen se réservant de décider de leur sort à la fin de la guerre, tant sur les conditions de vente, de reprise que de destruction.

(cf Segalen l'Exote, numéros 87 à 91 - ici même)