Librairie Pierre Saunier

ChattertonChatterton ChattertonChatterton ChattertonChatterton ChattertonChatterton ChattertonChatterton ChattertonChatterton

Vigny (Alfred de).
Chatterton. Drame.

Paris, Hyppolyte Souverain, 1835 ; in-8, demi-veau marron, dos lisse orné, palettes, frises et filets dorés, fleurons à froid, tranches jaspées (reliure d'époque). 229 pp., 1 f. de table.

650 euros.

Édition originale de ce drame en trois actes, composé à l’intention de Marie Dorval, la maitresse de Vigny, Kitty Bell dans la pièce. Le drame fut représenté, pour la première fois, au Théâtre Français le 12 février 1835. La pièce obtint un vif succès et fut imprimée le mois suivant.

Envoi a. s. à la mine de plomb : à Madame la Duchesse de Maillé, témoignage d’un sincère dévouement, Comte Alfred de Vigny. Mars 1835.

Femme de lettre et bonne amie d’Alfred de Vigny, la Duchesse de Maillé tenait un salon fort prisé Faubourg-Saint-Germain, salon que fréquenta assidûment notre auteur en compagnie de Victor Hugo (et Jules Sandeau qui lui ravira Marie Dorval…). Née Blanche-Joséphine le Bascle d’Argenteuil, elle avait épousé le Duc de Maillé et eut deux garçons dont le premier, Jaquelin, épousa la fille du Comte d’Osmond – ce qui explique l’ex-libris de la famille d’Osmond dans l’exemplaire.

La disparition brutale de la Duchesse devait profondément affecter Vigny. Elle mourut une nuit de septembre 1851, brûlée vive dans sa robe ample et bouffante qu’elle avait accidentellement enflammée avec le bougeoir qu’elle tenait à la main dans l’escalier qui la menait à sa chambre. Elle avait 64 ans. Prenez garde aux robes que la flamme attire toujours…

Deux corrections manuscrites, au crayon, de la main de Vigny, pages 7 & 179.

Usures et frottements aux charnières, l'une d'elle est fendue dans le bas sur 1 centimètre. Rousseurs, plus prononcées en début de volume.

Remarquable frontispice d’Édouard May.