Librairie Pierre Saunier

Les Orphelines de WerdenbergLes Orphelines de Werdenberg Les Orphelines de WerdenbergLes Orphelines de Werdenberg

Lewis (Matthew Gregory).
Les Orphelines de Werdenberg. Traduit de l’anglais par R. J. Durdent.

Paris, J. G. Dentu, 1810 ; 4 volumes in-12, demi-basane verte & papier rose, dos lisse orné, titre et tomaison en veau havane, tranches cirées (reliure d'époque). III, 294, 324, 384 & 336 pp.

850 euros.

Édition originale française – rare – de ce ce roman de Lewis librement adapté d’un roman allemand de Christiane Benedikte Naubert paru en 1789 : Elizabeth Erbin von Toggenburg, oder Geschichte der Frauen von Sargans in der Schweiz (Maurice Lévy, Le roman gothique anglais 1764-1824).

(…) Sans cesser d’être énergique, l’auteur du Moine a ici une marche plus naturelle – on sait que plusieurs cabinets littéraires d’Angleterre ne prêtent pas indifféremment ce livre à toutes sorte de personnes. Ici au contraire, l’histoire présente une lecture attachante et sans danger (…) Aucune des aventures qu’il retrace ne sort des bornes du possible, à l’exception peut-être de ce qui arrive à Urania et à Adélaïde, lors de leur entrevue nocturne dans le camp de Donat ; encore M. Lewis a-t-il pris le parti de ne pas donner une explication précise de cet événement mystérieux, et de laisser à l’imagination des lecteurs le soin de l’interpréter (Préface).

Agréable exemplaire.