Librairie Pierre Saunier

L'Amant de la MorteL'Amant de la Morte L'Amant de la MorteL'Amant de la Morte L'Amant de la MorteL'Amant de la Morte L'Amant de la MorteL'Amant de la Morte

Pichon (Ludovic).
L'Amant de la Morte.

Paris, Ferdinand Sartorius, 1872 ; in-12, demi-chagrin rouge à coins, dos à nerfs, tranches jaspées, couverture (reliure d'époque). X & 256 pp., 2 ff. (épilogue et table) - non compris le frontispice gravé sur acier.

500 euros.

Édition originale, fort rare.

Une sombre histoire de profanation de sépulture inspirée d’un fait réel survenu au cimetière du Père Lachaise, en avril 1869.

Si ce roman inédit a peu à voir avec les effarantes frasques nécrophiliques du Sergent Bertrand qui semèrent la terreur dans les cimetières parisiens, entre 1848 et 1849, Ludovic Pichon ne manque pas de s’y référer durant une quarantaine de pages assez impressionnantes (93-132), reproduisant même quelques minutes du procès du Vampire du Montparnasse

Le sujet aidant, L’Amant de la Morte sera réédité un peu partout jusqu’au début du XXe siècle

Pâles rousseurs sur le titre sinon bel exemplaire.