Librairie Pierre Saunier

Gestes et Opinions du Docteur Faustroll Pataphysicien – roman néo-scientifique – suivi de SpéculationsGestes et Opinions du Docteur Faustroll Pataphysicien – roman néo-scientifique – suivi de Spéculations Gestes et Opinions du Docteur Faustroll Pataphysicien – roman néo-scientifique – suivi de SpéculationsGestes et Opinions du Docteur Faustroll Pataphysicien – roman néo-scientifique – suivi de Spéculations Gestes et Opinions du Docteur Faustroll Pataphysicien – roman néo-scientifique – suivi de SpéculationsGestes et Opinions du Docteur Faustroll Pataphysicien – roman néo-scientifique – suivi de Spéculations Gestes et Opinions du Docteur Faustroll Pataphysicien – roman néo-scientifique – suivi de SpéculationsGestes et Opinions du Docteur Faustroll Pataphysicien – roman néo-scientifique – suivi de Spéculations Gestes et Opinions du Docteur Faustroll Pataphysicien – roman néo-scientifique – suivi de SpéculationsGestes et Opinions du Docteur Faustroll Pataphysicien – roman néo-scientifique – suivi de Spéculations

Jarry (Alfred).
Gestes et Opinions du Docteur Faustroll Pataphysicien – roman néo-scientifique – suivi de Spéculations.

Paris, Charpentier & Fasquelle, 1911 ; in-8, reliure souple à la bradel, papier gaufré noir à motifs floraux, tranches dorées sur témoins, couvertures et dos conservés (AlidorGoy). 323 pp.

12 000 euros.

Édition originale.

Le maître-livre d’Alfred Jarry.

Un des 20 exemplaires réimposés in-octavo sur papier vélin à la cuve des Manufactures d’Arches, réservé pour les XX - seul tirage de tête avec les 5 Hollande in-12 du tirage en librairie.

Deux couvertures : l’une de papier jaune habituel à Charpentier, l’autre de papier ramagé de chrysanthèmes blancs cérulescents avec leurs feuillages virido-merdescents, sur fond jaune.

Terminée en 1898, le « roman » fut proposé deux fois à la publication par Jarry, sans succès. Père Vallette ne fit l'aumône d'insérer dans son Mercure de France (mai 98) que seize chapitres sur les quarante-et-un que compte l'ouvrage - il n'en voulut point autrement.

Jarry mit en réserve son « roman néo-scientifique », à la fois sans doute par nécessité et pour se conformer à la note que portait comme explicit son manuscrit (celui détenu par Louis Lormel - n°1, Cahier Expojarrysition, Collège de 'Pataphysique) :

Ce livre ne sera publié intégralement que quand l’auteur aura acquis assez d’expérience pour en savourer toutes les beautés.

C’est au Docteur Saltas et à Gaston Danville que revint le privilège d’en établir la première édition – Guillaume Apollinaire sera le seul à saluer son apparition posthume, la plus importante publication de 1911.

Sans conteste.

Magnifique exemplaire dans une belle reliure vénénulescente d'Alidor Goy.