Librairie Pierre Saunier

Le Vice errantLe Vice errant Le Vice errantLe Vice errant Le Vice errantLe Vice errant Le Vice errantLe Vice errant

Lorrain (Jean).
Le Vice errant.

Paris, Paul Ollendorff, 1902 ; in-12, demi-basane fauve, dos à nerfs orné, couverture illustrée conservée (reliure d'époque). 366 pp.

350 euros.

Édition originale - superbe couverture de Lorant-Heilbronn.

Envoi a. s. : à Monsieur Robert de Flers, hommage de l'auteur, Jean Lorrain, juillet 1902.

Originaire de Normandie comme Jean Lorrain, le dramaturge, librettiste et journaliste Robert de Flers naquit en 1872 à Pont-l’Évêque où son père, le marquis de Flers, était sous-préfet. Il fit ses études à Paris et, condisciple de Marcel Proust au Lycée Condorcet, devint l'un de ses plus fidèles amis – une amitié qui le préservera d’un oubli total. En février 1897, après que l’auteur des Plaisirs et les Jours eut affronté Jean Lorrain en duel à cause d’un billet diffamatoire, Robert de Flers écrira à Anatole France : Marcel Proust a été avant-hier le plus délicieusement héroïque des vengeurs en face du misérable que vous savez.

Avec la collaboration d’Arman de Caillavet (qui inspire Proust pour son personnage de Saint-Loup) Robert de Flers publia une cinquantaine de comédies légères à succès. L’une d’elles, L’Habit vert, lui ouvrira l’Académie française en 1920.

Non rognée, la page de la dédicace est repliée dans la marge.

Basane un peu épidermée par endroits.