Librairie Pierre Saunier

Le Père Goriot. Troisième édition, revue et corrigéeLe Père Goriot. Troisième édition, revue et corrigée Le Père Goriot. Troisième édition, revue et corrigéeLe Père Goriot. Troisième édition, revue et corrigée Le Père Goriot. Troisième édition, revue et corrigéeLe Père Goriot. Troisième édition, revue et corrigée

Balzac (Honoré de).
Le Père Goriot. Troisième édition, revue et corrigée.

Paris, Librairie de Werdet & Spachmann, éditeur, 1835 ; 2 volumes in-8, demi-veau glacé aubergine, dos lisse orné à la rocaille, tranches jaspées (reliure d'époque). 384 & 396 pp.

2 000 €

En réalité (comme indiqué ici et là), il s’agirait de la deuxième édition du Père Goriot, en partie originale – imprimée en mai 1835, deux mois après sa première édition en librairie.

Reste que Balzac considérait la publication de son roman dans La Revue de Paris comme une vraie première édition, d’où cette mention de Troisième édition – l’édition de mars 1835, donnée pour l’édition originale, n’est à ses yeux que la deuxième édition, précision imprimée page 33 : depuis sa réimpression sous forme de livre, ce qui dans la logique du libraire a constitué une seconde édition... 

C’est dans cette édition que paraît pour la première fois la fameuse préface de Balzac qu’il fit également imprimer séparément pour être jointe postérieurement à l’édition originale (enfin, la première en librairie…) – préface elle-même suivie ici d'une Préface à la troisième édition (pages 33 à 38) – on risque le naufrage…

Du fait de l’encre trop ferrugineuse, le papier a pris avec le temps une couleur chamoisée – cette réaction chimique s’est uniformément étendue à l’ensemble des pages des deux volumes, comme sur la totalité du tirage dont c'est l'une des caractéristiques.

On insistera davantage sur l’enjôleuse reliure d'époque (1835) – reliure parfaitement conservée, de toute bôtai…