Librairie Pierre Saunier

[Albert GLEIZES] L’âme essentielle. 1898-1902[Albert GLEIZES] L’âme essentielle. 1898-1902 [Albert GLEIZES] L’âme essentielle. 1898-1902[Albert GLEIZES] L’âme essentielle. 1898-1902 [Albert GLEIZES] L’âme essentielle. 1898-1902[Albert GLEIZES] L’âme essentielle. 1898-1902 [Albert GLEIZES] L’âme essentielle. 1898-1902[Albert GLEIZES] L’âme essentielle. 1898-1902 [Albert GLEIZES] L’âme essentielle. 1898-1902[Albert GLEIZES] L’âme essentielle. 1898-1902 [Albert GLEIZES] L’âme essentielle. 1898-1902[Albert GLEIZES] L’âme essentielle. 1898-1902 [Albert GLEIZES] L’âme essentielle. 1898-1902[Albert GLEIZES] L’âme essentielle. 1898-1902

Arcos (René).
[Albert GLEIZES] L’âme essentielle. 1898-1902.

Paris, En la Maison des Poètes, 1903 ; pet in-8 carré, reliure souple à la bradel, papier feuilles de haricot, gardes anémones argentées, témoins et couverture conservés (Alidor & Vilaine). 153 pp.

1 700 euros.

Édition originale du premier livre de l’auteur.

Un des 10 Hollande Van Gelder, seul grand papier, avant les 300 alfa du tirage ordinaire.

Probablement l’exemplaire de l’auteur, enrichi d’une aquarelle d’Albert Gleizes, que le futur théoricien du cubisme a signée et dédicacée à René Arcos, à la date de 1906.

René Arcos a également enluminé son recueil de 4 plaisantes aquarelles et d’un dessin au crayon de son cru – tous signés.

Gleizes et Arcos ont fait leurs classes à Amiens, en 1904, dans la même compagnie militaire. Ils se retrouveront à Créteil pour fonder, en 1906, avec Charles Vildrac et Georges Duhamel, le groupe fraternel d’artistes de l’Abbaye, un phalanstère littéraire et artistique d’amitié et de liberté, une Villa Médicis libre et utopiste, que rejoindront des dizaines d’artistes de tous bords comme Pierre Jean Jouve, Henri-Martin Barzun, Alexandre Mercereau, Jules Romains, Masereel, Valentine de Saint-Point, Picart Le Doux, Durtain, Bloch, Chennevière et même Alfred Jarry.

Bel exemplaire.