Librairie Pierre Saunier

Dedalus. Portrait de l’artiste jeune par lui-mêmeDedalus. Portrait de l’artiste jeune par lui-même Dedalus. Portrait de l’artiste jeune par lui-mêmeDedalus. Portrait de l’artiste jeune par lui-même Dedalus. Portrait de l’artiste jeune par lui-mêmeDedalus. Portrait de l’artiste jeune par lui-même Dedalus. Portrait de l’artiste jeune par lui-mêmeDedalus. Portrait de l’artiste jeune par lui-même

Joyce (James).
Dedalus. Portrait de l’artiste jeune par lui-même. Roman traduit de l’anglais par Ludmila Savitzky.

Paris, Éditions de La Sirène, 1924 ; in-8, demi-chagrin maroquiné rouge, dos à nerfs, tête or, non rogné, couverture et dos conservés (Ad.Lavaux). 274 pp., 2 ff. (table & A. I.).

6 000 €

Édition originale française du premier roman de James Joyce.

Un des 35 exemplaires numérotés sur pur fil Lafuma-Navarre, seul tirage en grand papier – celui-ci comptant parmi les 25 premiers, avant 10 hors-commerce numérotés de 26 à 35. 

A Portrait of the Artist as a Young Man parut en 1916. C’est dans ce roman largement autobiographique qu’apparaît Stephen Dedalus, l’artiste et l’alter ego de l’auteur, que l’on retrouvera ensuite dans Ulysse.

Ezra Pound convainquit Ludmila Savitzky d’en faire la traduction : originaire d’Ekaterinbourg (Sibérie occidentale), traductrice des poésies de Constantin Balmont, actrice, critique littéraire et auteur de livre pour enfants, sa parfaite maîtrise des langues (russe, français, allemand, italien et anglais) en faisait la candidate idéale. Cinq années lui furent nécessaires pour retranscrire le style unique de l’écrivain irlandais. Joyce ne manqua pas de lui reprocher cette lenteur mais, au final, fut très satisfait de son travail – d’ailleurs, cette traduction fut largement plébiscitée et reste encore celle de référence. 

Grâce à ses relations parisiennes Ludmila Savitzky obtint de La Sirène la publication de Dedalus. Elle se fit même un peu l’agent littéraire de Joyce devenu son jeune protégé : elle l’hébergea plusieurs mois à Paris, en 1920, et lui présenta, un soir de juillet, la jeune libraire éditrice de Shakespeare and Company, Sylvia Beach, qui allait jouer un rôle central dans sa vie.

Après Ulysse et Gatsby le Magnifique, Dedalus ou Portrait de l’artiste en jeune homme figure à la 3eme place dans la liste des cent meilleurs romans de langue anglaise du XXe siècle établie par la Modern Library en 1998.

Une légère salissure sur le premier plat.

Bel exemplaire, rare, très appréciable sur grand papier – le papier du tirage courant étant le plus souvent jauni, voire brûlé et cassant.