Librairie Pierre Saunier

[Baudelaire] La Double vie. Nouvelles. Le Cabaret des sabliers - L'Auberge - Les Promesses de Timothée[Baudelaire] La Double vie. Nouvelles. Le Cabaret des sabliers - L'Auberge - Les Promesses de Timothée [Baudelaire] La Double vie. Nouvelles. Le Cabaret des sabliers - L'Auberge - Les Promesses de Timothée[Baudelaire] La Double vie. Nouvelles. Le Cabaret des sabliers - L'Auberge - Les Promesses de Timothée [Baudelaire] La Double vie. Nouvelles. Le Cabaret des sabliers - L'Auberge - Les Promesses de Timothée[Baudelaire] La Double vie. Nouvelles. Le Cabaret des sabliers - L'Auberge - Les Promesses de Timothée [Baudelaire] La Double vie. Nouvelles. Le Cabaret des sabliers - L'Auberge - Les Promesses de Timothée[Baudelaire] La Double vie. Nouvelles. Le Cabaret des sabliers - L'Auberge - Les Promesses de Timothée [Baudelaire] La Double vie. Nouvelles. Le Cabaret des sabliers - L'Auberge - Les Promesses de Timothée[Baudelaire] La Double vie. Nouvelles. Le Cabaret des sabliers - L'Auberge - Les Promesses de Timothée

Asselineau (Charles).
[Baudelaire] La Double vie. Nouvelles. Le Cabaret des sabliers - L'Auberge - Les Promesses de Timothée. Mon Cousin Don Quixote - Le Roman d'une dévote - Le Mensonge - Le plus beau temps de la vie - La Jambe - La Seconde vie - l'Enfer du musicien - Le Presbytère.

Paris, Poulet-Malassis & De Broise, 1858 ; in-12, maroquin chagriné à la Du Seuil, dos à nerfs orné, filets, caissons et fleurons dorés, filets sur les coupes, dentelle intérieure, non rogné, couverture conservée (reliure d'époque). XXV & 295 pp., 2 ff. dont table.

1 200 €

Édition originale.

Énigmatique ex-dono a. s. : Alcibiade ayant soupé chez Platon lui dit : tes repas ne sont pas seulement agréables, un moment, ils le sont encore pour le lendemain (V(ie) de Plutarque) Charles Asselineau.

Charles Baudelaire s’intéressa de près à La Double vie. Outre un bel article qu’il fit paraître dans L’Artiste du 9 janvier 1859, il annota et corrigea la préface qu’Asselineau lui soumit sur épreuves.

Jacques Crépet et Claude Pichois ont mis en évidence l’importance de celle-ci : bien des idées de Baudelaire s’y retrouvent, sur le rôle néfaste de l’imprimerie, sur la domestication de la presse par les rédacteurs en chef, au point qu’on a pu donner à ce document le titre de « manifeste baudelairien » (Baudelaire et Asselineau, Nizet, 1953). Conservées aujourd’hui à la bibliothèque Doucet, ces épreuves ont été publiées en annexe de l’article de Baudelaire, sur le livre de son ami, dans la Pléiade. On pourra donc comparer les deux versions, et davantage… Le ton, si l’on peut oser, et la manière de l’auteur des Fleurs du mal, parfois plus contempteur que correcteur du style et des idées de notre auteur, témoignent de leur relation privilégiée. Mais tout cela est suffisamment connu aujourd’hui.

Cachet à sec et timbre humide de colportage.

Splendide exemplaire - le mystérieux destinataire de l'ex-dono ne s'est pas trompé sur l'intérêt du recueil...