Librairie Pierre Saunier

Gestes et Opinions du Docteur Faustroll PataphysicienGestes et Opinions du Docteur Faustroll Pataphysicien Gestes et Opinions du Docteur Faustroll PataphysicienGestes et Opinions du Docteur Faustroll Pataphysicien Gestes et Opinions du Docteur Faustroll PataphysicienGestes et Opinions du Docteur Faustroll Pataphysicien Gestes et Opinions du Docteur Faustroll PataphysicienGestes et Opinions du Docteur Faustroll Pataphysicien

Jarry (Alfred).
Gestes et Opinions du Docteur Faustroll Pataphysicien. Roman néo-scientifique – suivi de Spéculations.

Paris, Charpentier & Fasquelle, 1911 ; in-12, reliure souple à la bradel, papier peint fantaisie jaune et noir (1920), non rogné, couverture et dos conservés (AlidorGoy). 323 pp.

0 €

Édition originale.

Le maître-livre d’Alfred Jarry.

Terminée en 1898, le « roman » fut proposé deux fois à la publication par Jarry, sans succès. Père Vallette ne fit l'aumône d'insérer en son Mercure (mai 98) que seize chapitres sur les quarante-et-un que compte l'ouvrage - il n'en voulut point autrement.

Jarry mit en réserve son « roman néo-scientifique », à la fois sans doute par nécessité et pour se conformer à la note que portait comme explicit son manuscrit (celui détenu par Louis Lormel - n°1, cahier Expojarrysition, Collège de 'Pataphysique) :

Ce livre ne sera publié intégralement que quand l’auteur aura acquis assez d’expérience pour en savourer toutes les beautés.

C’est au Docteur Saltas et à Gaston Danville que revint le privilège d’en établir la première édition – Guillaume Apollinaire sera le seul à saluer son apparition posthume, la plus importante publication de 1911. Sans conteste.

Quand Vincent van Gogh eut déluté son creuset, et refroidi la masse en bon état de la vraie pierre philosophale, et qu'au contact de la merveille faite, ce premier jour du monde, réelle, toutes choses se transmutèrent au métal-roi, l'artisan du grand-œuvre se contenta de traire de l'utilité de ses doigts la somptuosité pointue de sa barbe lumineuse, et dit :

Que c'est beau le jaune !