Librairie Pierre Saunier

La Lune écoute aux portesLa Lune écoute aux portes La Lune écoute aux portesLa Lune écoute aux portes La Lune écoute aux portesLa Lune écoute aux portes La Lune écoute aux portesLa Lune écoute aux portes

Brassens (Georges).
La Lune écoute aux portes. Bibliothèque du Lève-Nez.

Paris, Paru sous le faux sigle Gallimard, 1947 ; plaquette in-12, brochée. 46 pp.

2 500 €

Édition originale – rarissime.

En ce temps-là nous habitions Montmartre. Un appartement fabuleux. Composé de quatre pièces par temps calme et de trois les jours de grand vent.

Un court roman, onze chapitres reliés sans fil, parfois lunaires, déjà singuliers : proses anars, absurdes et poétiques, teintées d’une truculence rabelaisienne quand elles se font pamphlet, Brassens s’en prenant sans vergogne aux auteurs Gallimard. André Gide qui cède à un confiseur d’avant-garde les quelques cent grammes de sucre journellement fournis par ses excrétions diabétique (…) Michel Leiris recherché pour s’être livré au trafic clandestin des compères-loriot et avoir initié des fillettes aux rapports sexuels résolument malpropres (…) – titillant Paulhan, Éluard, Aragon et Elsa Triolet et leurs sous-vêtements crasseux : l’on sait en effet qu’à eux deux, les grands écrivains communistes dont il est question ne disposent que d’un seul derrière… On se souviendra de la vilenie de ce quarteron de tartuffes venus défendre l’honneur de l’URSS au procès intenté en 1947 à Kravchenko, un échappé du goulag qui dénonçait les horreurs commises par Staline.

Pour sa plaquette frondeuse, Brassens détourna aussi la célèbre couverture NRF – il en aurait informé Gallimard qui n’en eut cure, le laissant sans réponse – ça ne devait pas être la première fois, Brassens qui se rêvait alors écrivain avait déjà dû tenter sa chance. C’est au moment où je me suis aperçu que je n’avais pas de génie que je me suis dit que j’allais me consacrer à la chanson – se confiera-t-il plus tard avec modestie.

Après A la Venvole, recueil de poèmes publié en 1942 grâce à la générosité de ses proches, la plaquette de La Lune écoute aux portes fut également publiée à compte d’auteur à quelques dizaines d’exemplaires – ce qui explique sa grande rareté. Elle est d’ailleurs absente des bibliothèques de France et de Navarre.